Marque à la pomme

Obsolescence programmée : la Marque à la pomme accusé

Après la France, la Suisse, c’est au tour de l’Italie de mener son enquête préliminaire contre la Marque à la pomme pour obsolescence programmée et duperie. Et ce, par l’intermédiaire de l’autorité garante de la concurrence Italienne (Autorità garante della concorrenza e del mercato, également dénommée Antitrust). Cette enquête vise non seulement Apple mais également le géant de l’électronique Samsung

Apprenez dès maintenant, Comment débloquer iphone? Et découvrez sur notre site, les meilleurs conseils et tests concernant les nouveautés dans le domaine du High-tech.

Marque à la pomme : des aveux qui ont suscité les réactions

Marque à la pomme

Après une mise à jour de l’iPhone 6 l’année dernière, Apple a avoué, le 20 décembre denier, avoir bridé intentionnellement le processeur des anciens modèles d’iPhone 6 et d’iPhone 7. La Marque à la pomme s’explique en ajoutant que le but était de ralentir la vitesse de ces appareils, pour minimiser leur consommation d’énergie. Par conséquent, huit associations américaines et une association française portent plainte. Pour les consommateurs, il s’agit d’une politique commerciale machinale qui vise à abuser des défauts de certains éléments. Ceci dans le but de détériorer dans le temps les prestations de leurs produits, afin de les inciter à se payer de nouvelles versions.

La marque à la pomme pointée du doigt par les italiens

Le but de l’AGCM est de déterminer si la Marque à la pomme bride volontiers leurs anciens smartphones. Afin d’inciter les consommateurs à s’offrir des modèles plus récents comme le fameux iPhone X. En tout, c’est la définition la plus adéquate de l’obsolescence programmée. L’un des points fatals de la plainte est de ne pas avoir avisé les consommateurs des effets éventuels de ces mises à jour.

Marque à la pomme

De plus, Apple n’a pas fourni assez d’informations sur la manière d’entretenir la performance de ces appareils promus. Tout cela a alors provoqué l’ouverture d’une enquête par les autorités italiennes. Ces faits enfreignent quatre articles (20, 21, 22 et 24) du code de la consommation en Italie. De ce fait, la société Apple risque de payer plusieurs millions d’euros d’amende si elle devait être condamnée en Italie.

Une enquête ouverte contre la Marque à la pomme en France

Toujours pour les mêmes raisons, une enquête pénale a été également ouverte par le procureur du parquet de Paris. À savoir l’obsolescence programmée et la supercherie envers les consommateurs d’Apple. Cela fait suite à l’aveu de l’entreprise. Celui d’avoir nécessairement limité les performances de ses derniers modèles d’iPhone, sans en avoir franchement prévenu l’usager.

Cette enquête est mise entre les mains de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ou DGCCRF. Comme en Italie, ceci est bien reconnu étant comme un délit en France. L’article 99 de la loi de transition énergétique, accepté en août 2015, envisage de prohiber les entreprises qui visent « à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement ».

Marque à la pomme

Samsung est également sur les bancs des accusés

Samsung avait été jusque-là épargné des accusations de ce genre, en déclarant publiquement ne pas adopter ces pratiques malintentionnées. Cependant, la marque se retrouve aussi actuellement au banc des accusés. De plus, Samsung est pareillement au cœur d’une enquête pour une autre affaire. Deux ONG ont porté plainte contre Samsung pour pratiques commerciales sournoises.

La firme est accusée d’employer des enfants et d’imposer des conditions de travail et de logement indignes à ses salariés en Chine. Samsung réplique dans un communiqué d’appliquer et réclamer à ses fournisseurs une « tolérance zéro » vis-à-vis du travail des enfants. L’autorité garante de la concurrence italienne confirme avoir déjà mené leur enquête, avec le soutien de la police financière. Ils déclarent avoir déjà perquisitionnés les sièges des deux géants de l’électronique en Italie.

Marque à la pomme

Post Author: Tsiori - Info Digitale

Entrepreneur depuis 2014 et passionné par le SEO, les nouvelles technologies et l'informatique en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *