MariaDB

MariaDB : Microsoft mise sur l’Open Source

Microsoft a annoncé qu’il souhaite devenir le parrain de la fondation MariaDB. Fruit de la séparation avec MySQL en 2009, cette fondation garde open source cette base de données. Les détails dans cet article !

Une nouvelle alliance avec la Fondation MariaDB

Microsoft a effectué cette annonce sur le sponsoring de la Fondation MariaDB lors de l’édition Microsoft Connect () de cette année. En plus de cette nouvelle alliance, la société a aussi parlé de la sortie en avant-première de Azure Database for MariaDB, traduit en français par « Base de données Azure pour MariaDB ». L’année dernière, c’était également au même événement que Microsoft a annoncé être devenue membre Platine dans la Fondation Linux et la sortie d’Azure Database for MySQL et PostgreSQL.

MariaDB

La compagnie est en fait devenue un sponsor Platine suite à une rencontre de façon personnelle et imprévue entre Tobias Terlstrom de Microsoft et Michael Widenius de la Fondation MariaDB. Ce dernier est même connu sous le surnom « Monty » par Terlstrom. Ils ont sympathisé lors d’un voyage pour une visite familiale en Suède et c’est là que leur est venue cette idée de partenariat.

Michael Widenius est connu comme étant le créateur de MySQL. Il préside également la fondation qui traite le système d’administration de base de données MariaDB. Il est traité avec une licence GPL. En matière de plateforme et logiciel libre, les plateformes Linux OpenSuse et Fedora l’utilisent actuellement. Google l’emploie en même temps au même titre que 60 millions de personnes des 4 coins du globe.

Ce SGBD a pu lever 27 millions de dollars de fonds tout récemment afin de poursuivre sa croissance. Alibaba fait partie des heureux donateurs. Microsoft Connect() représente, en fait, l’événement organisé pour les développeurs par la société.

Une cascade d’annonces

MariaDB

Ce nouveau parrainage ne constitue pas l’unique annonce importante lors du Microsoft Connect (). N’oublions pas l’apparition d’Azure Database for MariaDB. Ce service de base de données rejoint d’autres comme celui pour MySQL et PostgreSQL afin d’offrir encore plus de choix aux développeurs. Ainsi, l’augmentation de la puissance requise en ligne devient plus rapide grâce à l’approvisionnement en instances qui se fait en quelques minutes seulement. Ces services sont toujours disponibles, possèdent un SLA de 99,99 % et sont bien sécurisés.

Une autre annonce concerne l’avant-première d’Azure Databricks. Créé avec les créateurs d’Apache Spark, il s’agit d’un outil d’analyse. Il y a aussi la sortie en preview des API de Cassandra accessibles via Azure Cosmos Database. Les développeurs ont pu assister à la démonstration du circuit Github pour l’application des GVFS ou Git Virtual File Systems. Ils ont pu voir pour la première fois le SQL Operations Studio en même temps, ou la gestion des serveurs SQL depuis un PC Linux, Windows et Mac.

Lire aussi :Logiciel libre ERP

Microsoft n’a pas omis de parler de son intégration du marché de l’intelligence artificielle aussi lors du Microsoft Connect (). Dans cadre, il y a le preview d’Azure IoT Edge (analyse d’informations en temps réel), Visual Studio Tools for IA (développement flexible d’intelligence artificielle) et Azure SQL Database Machine Learning Services.

Post Author: Tsiori - Info Digitale

Entrepreneur depuis 2014 et passionné par le SEO, les nouvelles technologies et l'informatique en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *