image-seo

Top 7 conseils pour optimiser le référencement de vos images !

SEO image : Comment améliorer le référencement des images ?

Souvent délaissées à l’heure d’aujourd’hui, les image sont Google-imagesdevenues une part entière dans toute stratégie d’inbound marketing. Très impactant et facilement consultable,
les images sont à la fois plus engageantes et possèdent un trafic à ne pas négliger.
En effet, optimisées aux endroits stratégiques, vos visuels deviennent un excellent atout pour votre référencement : un important levier d’acquisition de trafic ciblé et qualifié.

L’optimisation de vos images ne doit pas être négligée ! Comment profiter du potentiel
de trafic lié à la recherche des images ? Découvrez maintenant en sept conseils comment booster la visibilité de vos images !

infographie-recherche-images
infographie-images-2015

Guide – Optimiser le référencement de vos images et multiplier votre visibilité

1 – Le nom de l’image

On n’y pense pas la plupart du temps et c’est dommage, mais le nom de votre image
joue un rôle sur votre référencement naturel. En effet, le référencement d’une image commence par le choix du nom de fichier; c’est le premier emplacement où vous devriez insérer votre mot clé principale.

Google ne sachant pas lire une image, c’est à vous de lui renseigner ce qui apparaît
sur vos visuels ou photos. Nommez-les avec les mots-clés en relation avec votre contenu. Par exemple, si votre image représente un schéma sur comment référencer une image, faite-en sorte que votre visuel s’intitule : « schema-referencement-image.jpg » au lieu
de « IMG2016.jpg ». De la sorte, il sera plus facile pour les moteurs de recherche
(et notamment pour Google) de comprendre avec clarté le contenu de l’image afin d’être en mesure de le référencer par la suite de manière efficace et cohérente.

Pour une meilleure interprétation de votre image par Google et les autres moteurs de recherches, évitez d’utiliser les majuscules, les accents et les caractères spéciaux.
Indiquez trois à cinq mots clés maximum, séparés par des traits d’union ( – ) et
non par des soulignés “underscores” ( _ ).

Conseil SEO : Incluez des mots-clés dans le nom de l’image, sans pour autant
en abuser étant donné que cela ne ferait qu’entraîner l’effet inverse de celui escompté :
à savoir, une pénalisation de la part de Google.

Brièvement, pour référencer votre image, optez pour ce nom : « referencement-image.jpg » plutôt que « Référencement_image.jpg »

Astuce : Renommer chaque image manuellement est une corvée. Le mieux est d’utiliser un outil vous permettant de renommer rapidement et facilement de grandes quantités
de fichiers en quelques clics, comme par exemple Ant Renamer.

2 – Le texte alternatif ou attribut « ALT »

En complément du nom de l’image, le texte alternatif ou l’attribut « ALT » permet d’associer un mot-clé ou une expression à une image. Les mots contenus dans les
balises « ALT » sont lus par les moteurs de recherche, ce qui contribue à optimiser
le référencement des images et donc de votre site.
De plus, le mot clé situé dans l’attribut ALT remplacera l’image si le navigateur
à des difficultés à afficher l’image en question.

Attention néanmoins à ne pas sur-optimiser (Keyword Stuffing) en mots-clés votre balise car vous risquez d’être pénalisés par les moteurs de recherche. L’attribut « ALT » sert
avant tout à décrire l’image.

Évitez également d’utiliser les accents ou les espaces dans le descriptif, préférez plutôt
les tirets pour séparer les mots.

3 – La légende de l’image

Contrairement au nom du fichier ou à la balise « ALT », la légende est directement visible par l’internaute (c’est le texte qui se situe en dessous de l’image), d’où son
importance. La légende agit de façon indirecte sur le référencement naturel de votre page. En effet, les moteurs analysent le contexte sémantique de l’image et se basent
entre autres sur cette légende.
Afin d’ajouter de la richesse sémantique à votre page, je vous recommande donc d’écrire systématiquement un court descriptif en guise de légende pour apporter davantage
de précision aux visiteurs et aux moteurs de recherche.
Au même titre que l’attribut alt, la légende doit être courte, utile et naturelle. Veillez donc à ne pas sur-optimiser.

Conseil SEO : Profitez-en pour décrire l’image avec des termes complémentaire de ceux employés dans la balise « ALT », tout en reprenant les mots-clés essentiels qui caractérisent cette image.

4 – Le contexte sémantique de l’image

Un bon référencement, c’est faire en sorte que l’ensemble ait un sens.

En effet, l’environnement de la page est essentiel pour améliorer le référencement de
vos images. Le contexte et le contenu situés dans la page où se situe l’image à référencer apportent aux moteurs de recherche des informations importantes concernant votre image. C’est pourquoi, l’image choisie devra avoir un rapport avec le contenu:
une cohérence et logique entre les images et l’article auquel elles sont rattachées.

Veillez à ce qu’il ait une parfaite cohérence entre les deux éléments pour un résultat optimal. Par exemple, une image de plage ou de soleil rime bien avec un contenu sur les vacances. Par contre, une image de carte de visite n’illustre en rien une page de recette de cuisine. Si vous faites cela, vous envoyez alors aux moteurs de recherche un message confus concernant le sujet de l’image, ce qui va de toute évidence avoir un effet négatif sur votre référencement.

Astuce SEO : Toujours dans le but d’indiquer aux moteurs ce que vos images représentent, assurez-vous, dans la mesure du possible, de placer vos images près d’un texte pertinent. Pour cela, faites précéder l’image d’une balise h1, h2 ou h3.  Le titre doit évidemment être en relation avec l’image et doit notamment contenir les principaux mots clés sur lesquels vous désirez vous positionner.

5 – Le format et poids des images

Les moteurs de recherche acceptent plusieurs formats d’images. Toutefois, le format JPEG est fortement recommandé du fait de son bon équilibre entre qualité, taille et poids.
Le format PNG peut éventuellement être utilisé suivant certains cas (par exemple : logo ou icones). En revanche, n’utilisez pas le format BMP, car il n’est pas compressible, ce qui alourdit votre image et par conséquent altérer la performance de votre site.

En effet, en ce qui concerne le poids de l’image, faites-en sorte qu’elle soit aussi légère que possible; si vous utilisez des visuels beaucoup trop lourds, cela va altérer le temps de chargement de vos pages et donc du taux de rebond, critères pris en compte par Google pour vous positionner dans les résultats de recherche. Alors faites léger !

Conseil : Nous vous recommandons d’éviter d’utiliser des images qui dépasser 200Ko et d’opter pour une résolution de 72ppp pour un usage web.

Prenez bien soin de réduire les fichiers que vous déposez en ligne. N’hésitez pas à utiliser des outils comme Photoshop, Gimp, Shrink Pictures, DrPic, Resize.it, kraken.io, Trimage, Smush.it ou Picresize pour réduire leur poids tout en gardant au maximum leurs qualité.
Des outils, tels que Page Speed, vous permettent également d’analyser et d’optimiser
le temps de chargement de votre site.

Astuce : Vous pensiez en avoir terminé avec ces histoires de perte de poids ? Eh non ! vous pourriez encore réduire davantage la taille des images en supprimant les
données EXIF. Pour cela, vous pouvez utiliser des outils tels que ImageOptim ou des
services web comme JPEGMini ou PunnyPNG.

6 – Le titre de l’image

Le titre de l’image (ou Attribut TITLE) est un texte qui apparaît sous la forme d’une
info-bulle au passage du curseur sur l’image, le renseignement de cet attribut n’a pas d’impact sur le référencement des images. Si l’importance de cet attribut est moindre, c’est par contre un plus en termes d’accessibilité et d’expérience utilisateur.

Par conséquent, profitez de cet espace d’expression pour enrichir le champ lexical de
votre image : le titre de votre image devra être explicite, relativement court,
et informatif, tout en contenant au moins un mot-clé en rapport avec l’image.

7 – Le Sitemap dédié aux images

Accélérez l’indexation de vos images !

Une fois toutes vos images optimisées, vous pouvez communiquer un sitemap avec toutes les images via votre interface Google Search Console pour faciliter le crawl et l’indexation des images du site par les robots (Googlbot ou Googlebot images).

En effet, ce document stratégique permet de fournir des informations précieuses
sur l’arborescence de votre site à Google. Grâce à ce fichier XML, les moteurs
de recherche pourront être renseignés sur le nom de votre image, l’attribut « Alt »,
sa place sur le serveur, etc. En uploadant ce fichier XML, cela va permettre par la suite
une meilleure indexation de vos images et leur prise en compte dans le
référencement global de votre site.

Conseil SEO :  Il est aussi très important que le dossier « images » présent sur votre serveur ne soit pas trop loin dans l’arborescence afin de faciliter le crawl par les
moteurs de recherche.

Pour connaitre comment incorporer les images à votre sitemap, nous vous invitons à prendre connaissance de la procédure officielle mise en place par Google.

Infographie sur la recherche d’images

infographie-recherche-image
Source : www.searchmetrics.com

À vous de jouer : améliorez le référencement de vos images !

Vous l’aurez compris, en suivant ces astuces, vous saurez comment soigner vos images pour améliorer le positionnement de votre site sur Google et ainsi accroitre la visibilité de votre activité… À vous de jouer maintenant !

Si vous avez des questions ou si vous aussi, vous avez d’autres conseils à prodiguer pour améliorer le SEO des images, n’hésitez pas à nous les faire partager dans les commenter ci-dessous !

Post Author: B5

2 thoughts on “Top 7 conseils pour optimiser le référencement de vos images !

    Dubois

    (4 août 2016 - 20 h 41 min)

    Super article !
    Merci Beaucoup ! Je vais appliquer ces conseils sur mon site internet :).

    David La.

    (21 octobre 2016 - 14 h 55 min)

    Quand je vois le nombre de sites web avec des noms d’images qui ne veulent rien dire ou avec un poids bien trop lourds… Franchement c’est hyper simple d’optimiser ça c’est vraiment se tirer une balle dans le pied :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *