les femmes

Woman power : les femmes les plus suivies en 2018

Pour cette année 2018, les femmes françaises se mettent sous le projecteur et captent l’attention de nombreux fans. Tout comme les hommes, elles éblouissent dans le secteur high-tech dans l’Hexagone, tout en restant innovatrices et créatrices de fonds d’investissement. Qui sont-elles ? Voici des brèves présentations des jeunes femmes les plus suivies en 2018 !

Cléance Franc, une chef d’entreprise talentueuse

les femmes

Qui ne connaît pas Cléance Franc, la jeune femme de 27 ans riche en prouesse et en création d’entreprise. Son idée novatrice permet à sa startup de rencontrer l’essor. Œuvrant dans la lutte contre le cancer via radiothérapie sur-mesure, elle ambitionne de connaître une vraie réussite dans le domaine, en y consacrant une somme de 3 millions d’euros. La jeune Française fait donc partie des jeunes de moins de 35 ans, célèbres par leur esprit novateur. En 2017, elle a eu la chance de décrocher un prix au Starter Awards.

Ailleurs sur notre site, régalez vous au maximum sur la suivie des actualités high-tech et innovations. Laissez-vous tenter par nos guides choisir une souris gamer.

Joséphine Goube, l’amie des réfugiés

les femmes

La jeune femme de 29 ans met en œuvre ses compétences pour venir en aide aux réfugiés. Elle s’arme de nouvelles technologies pour y parvenir. Ainsi, en 2017, elle a pu réunir plusieurs acteurs du secteur de l’assistance des réfugiés lors du TechFugees Summit 2017, un célèbre évènement international. La même année, elle a aussi le prix Margaret Femme Digitale Entrepreneure.

Barbara Belvisi, la partenaire des adeptes de la high-tech

les femmes

Avec Hardware Club, Barbara Belvisi accompagne les nouveaux-venus dans le monde du hardware dans leur quête de réussite. Elle leur assiste, en effet, dans leur recherche de partenaires œuvrant dans le même domaine. Pour ce faire, elle les met en relation avec des fabricants ainsi que des distributeurs. Hardware Club a donc consacré environ 25 millions d’euros tout en accompagnant plusieurs startups, dont Aryballe, Reach Robotics et Lima.

Loubna Ksibi, la jeune femme talentueuse en art culinaire

les femmes

Parmis les femmes chevronné du monde, Cette jeune femme de 25 ans, à la tête de sa startup Meet my Mama, joue sur ses talents en art culinaire dans la réalisation de divers projets à la fois solidaires et inclusifs. Elle est aussi cofondatrice de la Startup banlieue et principale actrice de l’intégration sociale via l’entrepreneuriat. La talentueuse en art culinaire met l’accent surtout sur la valorisation des talents de femmes au foyer.

Sharon Sofer, l’amie des enfants et de leurs familles

les femmes

Sharon Sofer est la fondatrice de l’organisation StartUp For Kids. Comme son nom l’indique, elle s’intéresse aux évènements organisés spécialement aux enfants ainsi qu’à leurs familles. Notamment les hackathons, ateliers dédiés à l’apprentissage au codage, les salons ainsi que les rencontres avec des startups au CES Las Vegas. Le but de la jeune entrepreneure est d’offrir une belle carrière aux enfants en mettant à leur disposition des moyens d’apprentissage et d’autonomie.

Jasmine Anteunis, une actrice de l’intelligence artificielle

les femmes

Oui, les femmes interviennent, elles aussi, dans l’intelligence artificielle. La société Recast.ai, lancée par Jasmine Anteunis, a consacré 2 millions d’euros l’année dernière tout en intégrant le programme d’intelligence artificielle du navigateur Microsoft. C’est l’un des grands projets que la jeune femme a pu mener à bien, après les bancs de l’école 42.

Clara Gaymard, la partenaire des chefs des jeunes startups

les femmes

Les créateurs des jeunes startups comptent sur le soutien de cette jeune femme qui s’affiche désormais à la tête de RAISE. Il s’agit, en effet, d’une société spécialisée en investissement d’un fonds de dotation destiné au soutien des jeunes entreprises. A noter que Clara Gaymard n’est autre que l’ancienne directrice de General Electric.

Anais Barut, l’amie des chercheurs et des dermatologues

les femmes

Anais Barut est la fondatrice de la startup Damae médical. Elle a permis aux dermatologues de rencontrer la réussite dans le dépistage des cancers de la peau chez les femmes ainsi que les hommes, et ce, d’une façon à la fois non invasive et sans biopsie. Grâce à son innovation, elle fait partie des jeunes innovateurs de moins de 35 ans à l’occasion de la MIT Technology Review.

Post Author: Tsiori - Info Digitale

Entrepreneur depuis 2014 et passionné par le SEO, les nouvelles technologies et l'informatique en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *