FIT

Trois start-up romandes bénéficient respectivement d’un prêt FIT de 100 000 francs

Les start-up Quantum Integrity de Genève, Avalia Systems d’Yverdon-les-Bains et MagneSys ont respectivement bénéficié d’un prêt seed de 100 000 francs. Ce prêt provient de la Fondation pour l’Innovation Technologique ou FIT. Ce genre de prêt est dédié aux jeunes entrepreneurs romands en cours d’évolution.

Quantum Integrity : repérer les fausses images
digitales

FIT

Les avancés technologiques et l’accès facile à des programmes comme Photoshop favorisent actuellement la falsification des images digitales. Des documents officiels peuvent être reproduits puis scannés. Comme le cas des certificats de naissance, des contrats ou des documents bancaires.

En réalité, les images qui peuvent être changées avec simplicité symbolisent un danger pour les organisations et les firmes. Les médias sont également touchés par ce danger. Quantum Integrity a mis au point un projet pour aider les firmes à déchiffrer les falsifications et rehausser la confiance. Les start-ups françaises ont ainsi créé une collection de modules.

FIT

Avantages des modules

Les modules permettent de repérer, de chiffrer et d’évaluer toute manipulation faite sur une image digitale. Ces outils sont faciles à utiliser dans le cloud pour les firmes. Et de nombreuses activités journalières de ces dernières sont archivées sur des documents et des images numériques. En ce moment, Quantum est en phase de conception d’un projet pilote avec l’EPFL. Le prêt de la FIT va lui permettre de produire des modules de détection neufs et prévoir sa prochaine croissance.

FIT

MagneSys : pour des denrées alimentaires
sans danger

Dans le domaine alimentaire, les denrées peuvent être contaminées par des corps inconnus tels que le métal, le verre ou le plastique. Cette contamination peut se passer lors de la fabrication ou le transport. En réalité, l’existence de ces particules est devenue un risque important pour les producteurs.

FIT

S’ils ne sont pas minutieusement éradiqués, ces déchets peuvent nuire à la santé des consommateurs et rabaisser l’image des firmes agro-alimentaires. Pour défier ce phénomène, la spin-off de la HEIG-VD MagneSys a créé une technologie novatrice. Cette technologie est capable d’épurer les particules de fer dans les graines alimentaires telles que la farine ou les poudres.

Spécificités de la technologie

Le résultat est un appareil de filtrage magnétique attitré. Son champ magnétique est plus fort que celui employé par la firme alimentaire actuellement. Le système permet également l’auto-nettoyage des appareils pour épurer et vider les déchets. La start-up a dès lors commencé un partenariat avec le Groupe Minoteries, un fabricant important de farine en Suisse. La technologie d’épuration de MagneSys peut aussi être employée pour d’autres applications comme le plastique, la céramique ou les poudres pharmaceutiques. MagneSys pourra améliorer son article via le prêt de la FIT, avant son lancement sur le marché.

FIT

Avalia Systems : perfectionner le développement
de logiciels

Une firme peut placer des capitaux dans une autre et un directeur financier peut vouloir estimer le logiciel de son firme, ou plus encore pendant la transformation digitale. Plusieurs situations demandent une estimation d’extension de logiciels. Cette tâche coûtant chère et longue est en général réalisée par des experts. Ils doivent faire de nombreuses interviews et manager des millions de lignes de code.

FIT

La start-up Avalia Systems, en partenariat avec la HEIG-VD, a créé un projet qui permet d’utiliser les données d’un logiciel de firme. De plus, son estimation se fait en temps réel. Une estimation se fait habituellement en six mois, alors que grâce à la technologie d’Avalia, elle peut se faire en deux semaines seulement.

Particularités de l’innovation

Cette technologie est capable de faire une estimation de processus ou de code en combinant la visualisation des données, l’intelligence artificielle et l’analyse. Développeurs et leaders peuvent donc obtenir plus de transparence, inventorier leurs priorités et évaluer rapidement les résultats. L’investissement procuré dans le développement du logiciel est aussi optimisé au maximum. Les 100 000 francs de la FIT vont permettre à Avalia d’étendre le développement de son produit et d’élargir ses clients. La start-up possède en ce moment des acheteurs et des collaborateurs en Allemagne, en Suisse, au Brésil et aux Etats-Unis.

FIT

À propos de la FIT

Fondée en 1994, la Fondation pour l’Innovation Technologique ou FIT est soutenue par la Banque Cantonale Vaudoise sur le plan financier. Cette fondation a donné un soutien financier sous forme de prêts et de bourses à des projets novateurs de start-up. La somme s’élève à 33 millions de francs. Elle a octroyé 196 prêts à 170 firmes novatrices. 130 parmi elles fonctionnent toujours jusqu’à présent. Elles ont offert plus de 1000 travails en Suisse actuellement.

Post Author: Tsiori - Info Digitale

Entrepreneur depuis 2014 et passionné par le SEO, les nouvelles technologies et l'informatique en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *