données personnelles

Les concepteurs de Smartphones peuvent accéder aux données personnelles des utilisateurs Facebook

Un test a prouvé que le leader des réseaux sociaux Facebook fournit une multitude de données personnelles aux concepteurs de téléphones. La plateforme affirme qu’il s’agit d’une pratique légale, alors que ce n’est pas le cas vis-à-vis du droit européen.

Des demandes réalisées à l’insu des utilisateurs

Pour Facebook, les problèmes continuent après le fameux chahut du Cambridge Analytica, qui prouvait qu’il est tout à fait possible de détourner les données personnelles. Et voilà maintenant qu’il reconfirme d’avoir livré librement les informations des utilisateurs de Facebook aux constructeurs de Smartphones.

Affirmée officiellement par Facebook lui-même, cette nouvelle a d’abord été prouvée par un test réalisé par un journaliste de New York Times. Et ce en se connectant sur Facebook via son Blackberry Z10. Puis, il a examiné les échanges « requêtes et réponses » faits entre son téléphone et l’appli Facebook.

données personnelles

À partir de ces échanges, il a déduit que non seulement son Smartphone Blackberry se permet d’interroger les données personnelles lui concernant mais en fait de même pour ses amis et ceux de ses amis. Une situation qui a effectivement fait une victime de 295 000 personnes.

Des données personnelles non sécurisées : Facebook continue à confirmer que cet acte est légal

Les informations et les données personnelles échangées à travers cette expérience touchent d’innombrables personnes. Et cela concernait notamment leurs coordonnées, leurs centres d’intérêts et leurs identifiants. Des données, susceptibles d’être exploitées à des buts publicitaires ou autres. Mais en se reposant sur la législation, Facebook insiste qu’il s’agisse d’une procédure entièrement légale et habituelle.

données personnelles

Le directeur poursuit en expliquant qu’à la naissance de l’ère mobile, des conventions avec les fabricants de smartphones ont été signés. C’était au moment où il nécessitait de leur offrir un accès direct pour éviter de produire à chaque fois une nouvelle appli pour les nouveaux modèles de smartphone. En effet, ces accords restent encore valables jusqu’à présent. Et le pire c’est que la législation ne l’interdise pas. De ce fait, on pourrait conclure qu’il y a un vide juridique, dans le sens où cela permet de contourner légalement le REPDP.

Aucune donnée n’a été réutilisée par les fabricants

Apparemment, ce problème ne touche pas tous les utilisateurs de Facebook. De plus, rien n’a été prouvé sur l’usage des données personnelles par les fabricants. Mark Zuckerberg a encore dû affronter le public en Europe à cet effet.

Des documents détenus par le législatif allemand qui observait les pratiques de Facebook affirment qu’un seul partenariat avec BlackBerry est mentionné par le géant bleu. Alors que le problème toucherait au moins soixante marques de téléphone. Néanmoins, Facebook reconnait que certains fabricants ont pu atteindre les renseignements personnels des utilisateurs. Et ce, après la publication de l’article paru dans New York Times.

Quatre marques de Smartphones sont alors en tête, notamment : Lenovo, Huawei ; TCL et Oppo. Ces dernières ont donc donné un nouveau déroulement à cette affaire. Effectivement, cette nouvelle arrive avec un climat très tendu entre la Chine et les Etats-Unis.

données personnelles

Les utilisateurs se révoltent

Perdre une bonne partie de ses utilisateurs serait une grande menace pour Facebook. En effet, certains Etats pensent intervenir car ils se sentent victimes de cette fuite de données personnelles. Les utilisateurs eux aussi se sentent menacés en disant qu’ils ne peuvent pas consulter un avocat à chaque fois qu’ils doivent accepter les conditions d’utilisation.

Les réseaux sociaux font actuellement partie intégrante du quotidien de tout le monde. Et les utilisateurs se demandent jusqu’où Facebook arrivera avant d’aboutir à un point qui lui serait impossible de faire marche arrière ? Mais le géant bleu ne cesse de se défendre en répliquant que ses associés ne parviennent pas à intégrer cette fonctionnalité sans le consentement de l’utilisateur.

données personnelles

Se désinscrire sur Facebook pour s’inscrire sur quel réseau social ?

Suite à cet incident, de nombreuses personnes ont décidé de laisser Facebook de côté. Toutefois, elles s’inquiètent encore si le cas va se reproduire sur les autres réseaux sociaux 2018. Alors, certains se demandent, sur quel réseau social s’inscrire à nouveau ?

D’autres incitent à ne plus avoir recours à aucune plateforme. En poursuivant qu’il est tout à fait possible de remplacer les contacts virtuels par de vrais contacts sociaux. Il s’agit ici d’une question de choix. Alors, il reste à tout un chacun de choisir le réseau social répondant à toutes ses attentes !

Post Author: Tsiori - Info Digitale

Entrepreneur depuis 2014 et passionné par le SEO, les nouvelles technologies et l'informatique en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *