Comment héberger données web

Tout savoir sur votre hébergeur WordPress

La mise en place d’un site WordPress n’est pas aussi facile qu’elle puisse paraître. Un certain nombre de tâches doivent être planifiées. Le choix de la solution d’hébergement constitue en outre un aspect fondamental sur lequel il faudra se focaliser mis à part les questions relatives à la gestion de contenu, au design et au référencement qui ne seront pas traitées dans le présent blog.

La configuration minimale requise pour créer un site WordPress

La parfaite condition de mise en marche d’un site WordPress répond à certaines exigences techniques bien particulières qu’il convient de mettre au clair. Avant d’opter pour tel ou tel types d’hébergement WordPress, il faudra orienter son choix vers une solution proposant au minimum :

  • Une mémoire script supérieure ou égale à 32 Mb.
  • Une base Linux fonctionnant avec LiteSpeed ou sous Apache.
  • Un support PHP et MySQL.
  • Un module “mod rewrite” permettant de nettoyer facilement les URL’s

Quel type d’hébergement choisir pour son site WordPress ?

Entre hébergeur WordPress dédié et mutualisé, il convient de faire son choix. L’hébergement de site web dédié offre l’avantage d’une meilleure accessibilité au site du fait de l’exclusivité d’usage et d’administration à distance du serveur. Il s’avère avantageux d’opter pour cette solution lorsqu’un site affiche une performance de trafic de l’ordre de plusieurs milliers de visiteurs par jour. Une offre mutualisée s’adaptera mieux en revanche aux projets web de petite envergure. La formule consiste en une colocation de serveurs et s’avère désavantageux dans la plupart du temps, car assez complexe à gérer. Les répercussions se font directement sentir sur les autres sites (lenteur de vitesse de chargement de page, baisse de performances en général), si l’un des clients venait à consommer une part importante de bande passante. Quelle que soit la solution à adopter, le choix d’hébergeur repose toujours selon ses besoins et son audience. Il sera toujours possible de faire évoluer les offres en fonction de l’augmentation des performances du site, même pour le cas d’un hébergement mutualisé.

Les autres aspects à ne pas négliger

Quelle que soit la solution à adopter, votre hébergeur WordPress se doit toujours de vous proposer un panel de prestations pour opérer la mise en ligne de votre site internet dans des conditions optimales. La mise en place de votre site WordPress nécessitera au moins 100 Mo d’espace de stockage pour être entièrement opérationnelle. Quant au mode d’envoi des fichiers, votre hébergeur doit être à même de vous fournir un accès FTP (File Transfert Protocol) adapté, accompagné de nom d’utilisateur et de mot de passe sécurisé. À chaque fois qu’il vous sera nécessaire de procéder à une mise à jour de contenus sur votre site (images, textes, publications de vidéos…), l’hébergeur WordPress se doit de vous fournir une base de données MySQL pour les stocker (mot de passe sécurisé et nom d’utilisateur inclus). La perte de données est un risque fréquent qu’il convient également de pallier au travers l’adoption d’un système de sauvegarde automatique toutes les 24 heures. La plupart des hébergeurs web l’incluent dans leurs formules et proposent de le faire sans surcoût une fois par jour sur une période d’au moins trente jours.

Post Author: Josselin - Info Digitale

Entrepreneur depuis 2014 et passionné par le SEO, les nouvelles technologies et l'informatique en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *