ParisTech

ParisTech Entrepreneurs, plateforme pour start-up

C’est un « radiateur-ordinateur » qui réchauffe l’incubateur de Télécom Paris Tech, dans son petit bureau. Selon Pascale Massot, dirigeant de ParisTech Entrepreneurs depuis dix ans, c’est le travail de Qarnot Computing. Une nouvelle start-up, qui s’est développée au sein même de ParisTech Entrepreneurs. Le principe est de se servir des microprocesseurs comme source de chaleur. Notons que ParisTech Entrepreneurs est un incubateur de Télécom ParisTech, focalisé dans le secteur des technologies de l’information et de la communication.

Par ailleurs, si vous cherchez un clavier, laissez vous tenter par le meilleur clavier mécanique KLIM Domination. En plus d’être performant et ergonomique, ce clavier est vraiment moins cher par rapport autre.

ParisTech Entrepreneurs :
évolution du traitement de données

L’incubateur est fondé en 1999 par Télécom ParisTech, école d’ingénieurs parisienne orientée vers le numérique. Il repose actuellement sur le réseau de la totalité des dix écoles d’ingénieurs de ParisTech. Il reçoit aussi des entrepreneurs en herbe qui commencent dans le numérique. Mais également du traitement de données à l’intelligence artificielle, sans oublier la cybersécurité.

ParisTech

Ces entrepreneurs ont généralement 35 ans et 62% d’eux proviennent de Télécom ParisTech. Selon Pascale Massot, même dans le numérique, ce n’est pas souvent qu’il voit des jeunes entamer un projet d’entreprise durant leurs études. Les résidents de son université ont fréquemment accumulé certaines années d’expériences avant de s’engager. De plus, il ne cesse de parler des 374 firmes, provenant de 400 projets appuyés, qui ont évolué dans ses locaux.

Un réseau d’investissement

Les étudiants réalisent d’autre part des formations dans quelques jeunes pousses. Ces dernières sont en effet plus formatrices en étant en phase de démarrage. Il est possible aussi que les chercheurs des laboratoires de Télécom ParisTech soient recherchés pour porter leur expertise aux start-up. Après ou pendant les dix-huit vécus en général au sein de l’incubateur, les créateurs d’entreprise profitent du réseau d’investissement de ParisTech Entrepreneurs.

Cet investissement, baptisé « business angels » est un fonds de capital-risque ou encore la fondation de l’école. En 2017, les grandes start-ups de l’incubateur (disponibles il y a moins de cinq ans) ont bénéficié près de 66 millions d’euros. D’après encore Pascale Massot, il est nécessaire de savoir que ce n’est pas une finalité en soi. Une start-up n’est pas juste faite pour lever des fonds. Comme pour n’importe entreprise classique, son objectif est de vendre et de se prolonger.

ParisTech

A quoi sert la conférence
« O21/S’orienter au 21ème siècle » ?

Cette conférence explique les nouvelles dynamiques utilisées concernant l’orientation et la nécessité de prendre en compte des évolutions spéciales XXIème siècle. Et ce, à part les critères scolaires. L’effet du changement numérique modifie toutes les professions et nécessite une acquisition de vocabulaires et de méthodes entre disciplines.

Ceux-ci ont été auparavant généralisés. L’urgence du challenge environnemental a besoin de joindre destins collectifs et individuels. L’apparition d’enjeux éthiques incroyables, passent à travers tous les secteurs, de l’informatique au journalisme, du droit à la médecine. Pour venir en aide aux jeunes entre 16 et 25 ans, OS21 a questionné plus de quarante experts et acteurs partout dans le monde. La famille de ces jeunes ainsi que leurs enseignants ont été également interrogés.

Mais qui sont ces acteurs et experts ?

ParisTech

Parmi ces acteurs et experts, vous pouvez retrouver les chefs d’entreprises innovantes comme James Dyson, Xavier Niel (un actionnaire à titre personnel du Monde), Frédéric Mazzella,… Il existe aussi des startuppers comme Pierre Dubuc d’Openclassrooms, Ben Rattray de change.org,…

Concernant les enseignants-chercheurs innovants, nous pouvons énumérer Pierre Dillenbourg, François Taddei et Ken Robinson. Comme spécialistes en sciences humaines, vous ferez la connaissance de Cécile Van de Velde, Boris Cyrulnik et Pascal Picq. Leurs conseils et analyses seront exposés, en vidéo, lors des six conférences. Durant ces rendez-vous, le public aura l’opportunité de discuter avec divers types de personnalités. Entre autres des responsables d’établissements universitaires et grandes écoles, des chefs d’entreprises, des entrepreneurs, des jeunes diplômés, etc.

ParisTech

Quelques questions pouvant être posées ?

Choisir : pendant que le changement numérique modifie des dizaines de professions, quel chemin prendre ? En qui avoir confiance pour choisir une orientation qui me va ?

Anticiper : dans un univers qui se change avec une grande rapidité, quelles professions vont embaucher dans le futur ? Quelles nouvelles compétences faut-il avoir ?

Former : quels savoirs forment au monde futur ? Faut-il de préférence devenir spécialiste ou apprendre à apprendre ? Quelles initiatives doivent être poursuivies dans le monde ?

Post Author: Tsiori - Info Digitale

Entrepreneur depuis 2014 et passionné par le SEO, les nouvelles technologies et l'informatique en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *