numériques

L’addiction des enfants et des ados aux numériques, un réel danger ?

Dans ce monde hyper connecté, surtout dans le domaine numériques, il est difficile notamment pour les enfants de s’y décrocher. Internet est en fait présent dans la vie de tous les jours, à la maison, à l’extérieur dans les espaces récréatifs. Certains parents laissent glisser entre les mains de leurs enfants une tablette, un téléphone…afin de profiter d’un peu de calme.

Mais permettre l’accès aux outils numériques de tout genre à ses progénitures, est-ce vraiment une bonne idée ?

Telle est la question que nous allons essayer de répondre après avoir donné des conseils pour surmonter la dépendance aux Smartphone. Car, de nos jours, il est impossible de ne pas employer les nouvelles technologies numériques. Pour mieux protéger nos enfants des effets néfastes de la civilisation numériques, achetez la lunette KLIM Optics Cette lunette filtre jusqu’à 86 % les spectres lumineux émis par les écrans numériques.

numériques

Les impacts des numériques sur la santé physique et mentale des enfants

En France, la majorité des ados sont accros aux outils numériques à écran. Cela a pour seule cause : Internet et réseaux sociaux. Les connexions sur objet ou article high-tech sont devenues si facilement accessibles qu’il n’est plus étonnant de voir des enfants de moins de 12 ans en train de jouer avec un Smartphone.

Or, le conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) proscrit aux petits de moins de 3 ans, l’exposition à l’écran. En effet, un temps excessif passé devant un ordinateur ou une télévision peut entraîner des retards de développement à l’enfance, et ce, malgré que le sujet visionne des programmes adaptés à son âge.

Un médecin de la protection maternelle et infantile a mené une enquête à ce sujet et suite à ses recherches, il a confirmé le fait que la surexposition aux écrans pendant de longues heures à jouer Under Night In-Birth risque de provoquer des troubles de la relation, du langage, et même du comportement chez les jeunes enfants. Ces dysfonctionnements nerveux sont presque similaires à l’autisme. Ce professionnel de santé a également insisté sur le danger mental et physique que représentent les jeux vidéo.

numériques

Face à cela, il ne faut plus trouver une excuse du genre «  ce sont des enfants hyper connectés, que peut-on y faire ? ». Si votre progéniture a tendance à avoir des crises de nerfs lorsque son frère ou sa sœur lui arrache la tablette de ses mains, il souffre déjà de comportement hyper addictif ! Il est dans ce cas fondamental de prendre certaines mesures.

En passant, ne ratez pas les offres non payantes de Spotify. C’est vraiment une très grande opportunité à ne pas louper.

Quelles sont les mesures à prendre face au danger des outils numériques ?

Nous alertons les parents face aux dangers que représente l’addiction des enfants aux jeux vidéo et à Internet. Si votre enfant pique une crise pleure au moment où on lui prive de jouer aux jeux Fortnite, il est temps de ne pas se laisser faire, et de l’aider à combattre progressivement cette addiction.

Au début, vous pouvez lui interdire l’utilisation de l’outil numérique le soir. Vous devrez savoir que les diodes bleues ou l’éclairage de ses dispositifs interagissent avec le cycle de sommeil ou le rythme circadien. Interdisez donc tout usage d’ordinateur, de téléviseur ou de tablette à rétroéclairage LED parce que ceux-ci favorisent l’activation des récepteurs photosensibles des cellules ganglionnaires à mélanopsine.

numériques

Par conséquent, votre progéniture est à l’abri du retard à l’endormissement. Il ne s’expose pas non plus aux maux de tête et aux fatigues oculaires que peuvent causer les rayonnements bleu intense.

On comprend bien que les parents souhaitent calmer leurs enfants par les moyens qui semblent les divertir. Toutefois, avec les impacts de cette surconsommation des écrans sur la santé, il est judicieux de consulter un spécialiste de la sophrologie.

Une thérapie brève est d’une grande aide pour les petits qui ne parviennent pas à se déconnecter du monde hyper connecté. Pendant et au terme des séances,  un amortissement émotionnel se fait sentir bien que le sujet s’avère au début angoissé par le manquement à l’hyperstimulation du cerveau.

Post Author: Tsiori - Info Digitale

Entrepreneur depuis 2014 et passionné par le SEO, les nouvelles technologies et l'informatique en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *