MITO

MITO passe du courriel à courriel à l’apprentissage automoteur

La formule de l’e-learning pour l’apprentissage automoteur tend à devenir de plus en plus populaire. MITO, un groupe de formation néo-zélandaise dans l’industrie a officiellement décidé d’embarquer sur le chemin de l’apprentissage en ligne. L’organisation a notamment annoncé qu’elle allait lancer un nouveau programme d’apprentissage électronique pour les véhicules légers.

MITO : Des modules non synchronisés d’apprentissage en lignes

L’initiative de MITO est définie sur une approche mélangée. Elle comprend une formation de personne en milieu de travail avec des modules d’apprentissage automoteur en ligne. Avec ce nouveau programme, MITO espère actualiser les futurs mécaniciens Kiwi sur les nouvelles normes de l’unité. Elle inclut également une mise à niveau sur les changements en matière de procédures de sécurité. Les mécaniciens en formation seront ainsi préparés à l’avenir de l’industrie automobile en pleine expansion.

MITO

Les modules eLearning d’apprentissage automoteur, qui sont disponibles sur presque tous types de terminaux intelligents, ne seront pas synchrones. Les apprenants auront ainsi la possibilité de suivre des cours selon leur propre temps. Les programmes de formation sont le résultat de consultations approfondies avec l’industrie automobile partout en Nouvelle-Zélande.

Une stratégie de formation spécifique des exigences du pays

MITO jumelle des apprenants avec des experts pour être formé et éduqué sur des périodes de quatre ans maximum. Il organise également des tests réguliers pour ses élèves. Jusqu’à récemment, ces tests se sont réalisés par stylo, papier et courrier postal. Le nouveau programme eLearning permet ainsi de rationaliser cette approche pour l’apprentissage automoteur.

MITO

MITO n’a aucun campus ou centre de formation en personne. Pour commencer un apprentissage MITO, les apprenants doivent déjà être employés. Ils doivent notamment convaincre leur employeur de faciliter un programme MITO. Les certifications MITO sont reconnues dans toute la Nouvelle-Zélande avec quelque 155 000 travailleurs. Cela représente 7 % de la main-d’œuvre du pays.

L’île du nord de la Nouvelle-Zélande a une population relativement dense. Les communautés de l’île du Sud sont toutefois dispersées et éloignées. Pour de nombreux Kiwis, se rendre dans un centre de formation peut nécessiter des heures de navettes chaque semaine. Cela peut même impliquer de déménager dans un nouvel endroit. Le programme d’apprentissage et d’eLearning de MITO résout ce problème de distance.

Problème de normalisation sur les formations prodiguées

Les programmes et les initiatives d’apprentissage automoteurs en ligne ne sont pas rares. Electude, une société eLearning basée à Boston, se spécialise dans la formation automobile à distance. Leurs services sont disponibles dans 35 langues différentes et enseignent actuellement à plus de 300 000 mécaniciens. D’autres entreprises comme TalentLMS, CDX Automotive et Open Colleges offrent des programmes d’apprentissage en ligne pour l’automobile.

MITO

Le problème le plus évident avec ce type de formation est toutefois l’absence de certification ou de programme d’études standard. La technologie en développement rapide utilisée dans les voitures modernes appelle à la normalisation de l’éducation. Certains programmes, comme CDX, enseignent pourtant selon les normes établies par la National Automotive Technicians Education Foundation, un groupe américain. Au moins pour la Nouvelle-Zélande, MITO peut utiliser son programme d’eLearning pour actualiser la formation de ses apprenants en l’automobile.

Post Author: Miza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *